67% des policiers souffrent de douleurs lombaires

67% des policiers souffrent de douleurs lombaires

« C’est une horreur. Je me lève avec un mal de dos et je me couche avec un mal de dos. Quand je dois courir en service et garder de longues heures une position statique, les douleurs augmentent et peuvent devenir assez vite insupportables. Les médecins m’ont confié que cela était dû à mon gilet pare-balles et à mon ceinturon. Ils tassent et usent mes disques. J’ai déjà eu deux hernies.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct